Accueil


Bienvenue sur le site des Pénitents Blancs de Nice







 « La Croix est le lieu où le Christ a converti la souffrance en capacité d’amour » 


Seigneur,

Dans le silence de mon cœur et au pied de Ta Croix,

Je viens Te demander la paix, la sagesse et la force.

Je veux regarder le monde avec des yeux remplis d’amour, être patient, compréhensif et sage ;
Voire au-delà des apparences Tes enfants comme Tu les vois toi-même, et ainsi ne voir que le bien en chacun.
Ferme mes oreilles à toute calomnie,
Garde ma langue de toute malveillance ;
Que seules les pensées qui bénissent demeurent dans mon esprit,
Que chacun, malade ou bien portant, sente par ma bienveillance Ta présence, afin, Seigneur que revêtu de Ta beauté, je Te révèle.

Amen

DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS
AUX PARTICIPANTS À LA 37e CONVOCATION NATIONALE
DU RENOUVEAU DANS L'ESPRIT
Stade olympique de Rome
Dimanche 1er juin 2014
 
Chers frères et sœurs !
Je vous remercie beaucoup pour votre accueil. Sûrement, quelqu’un a fait savoir aux organisateurs que ce chant, « Vive Gesù, il Signore » me plaît beaucoup… Quand je célébrais la Sainte Messe dans la Cathédrale de Buenos Aires avec le Renouveau Charismatique, après la consécration et après quelques secondes d’adoration en langues, nous exécutions ce chant avec beaucoup de joie et avec force, comme vous l’avez fait aujourd’hui. Merci ! Je me suis senti à la maison.
Je remercie le Renouveau dans l’Esprit, l’ICCRS et la Catholic Fraternity pour cette rencontre avec vous, qui me donne beaucoup de joie. Je remercie aussi pour la présence des premiers qui ont fait une forte expérience de la puissance de l’Esprit-Saint ; je crois que Patty est présente ici… Vous, Renouveau charismatique, vous avez reçu un grand don du Seigneur. Vous êtes nés d’une volonté de l’Esprit-Saint comme ‘‘un courant de grâce dans l’Église et pour l’Église’’. Voici votre définition : un courant de grâce.
Le premier don du Saint-Esprit, quel est-il ? Le don de Lui-même, qui est amour et te rend amoureux de Jésus. Et cet amour change la vie. Pour cela, on dit ‘‘naître de nouveau à la vie de l’Esprit’’. Jésus l’avait dit à Nicodème. Vous avez reçu le grand don de la diversité des charismes, la diversité qui mène à l’harmonie de l’Esprit-Saint, au service de l’Église.
Quand je pense à vous charismatiques, il me vient à l’idée l’image même de l’Église, mais de manière particulière : je pense à un grand orchestre, dans lequel chaque instrument est différent de l’autre et les voix sont également différentes, mais où tous sont nécessaires pour l’harmonie de la musique. Saint Paul nous le dit, dans le chapitre XII de la Première Lettre aux Corinthiens. Donc, comme dans un orchestre, personne dans le Renouveau ne peut se croire plus important ou plus grand que l’autre, s’il vous plaît ! Parce que, quand quelqu’un d’entre vous se croit plus important que l’autre, plus grand que l’autre, commence la peste ! Personne ne peut dire : ‘‘Je suis le chef’’. Vous, comme toute l’Église, vous avez un seul chef, un seul Seigneur : le Seigneur Jésus. Répétez avec moi : qui est le chef du Renouveau ? Le Seigneur Jésus ! Qui est le chef du Renouveau ? [la foule] Le Seigneur Jésus ! Et nous pouvons dire cela avec la force que nous donne l’Esprit-Saint, parce que personne ne peut dire ‘‘Jésus est le Seigneur’’ sans l’Esprit-Saint.
Comme vous le savez peut-être – parce que les nouvelles vont vite – les premières années du Renouveau Charismatique à Buenos Aires, je n’aimais pas beaucoup ces charismatiques. Et je disais d’eux : ‘‘Ils ont l’air d’une école de samba !’’. Je ne partageais pas leur façon de prier et les nombreuses nouvelles choses qui se passaient dans l’Église. Après, j’ai commencé à les connaître et en fin de compte j’ai compris le bien que le Renouveau Charismatique fait à l’Église. Et cette histoire, qui de l’‘‘école de samba’’ progresse, finit d’une manière singulière : peu de mois avant de participer au Conclave, j’ai été nommé, par la Conférence Épiscopale, assistant du Renouveau Charismatique en Argentine.
Le Renouveau Charismatique est une grande force au service de l’annonce de l’Évangile, dans la joie de l’Esprit-Saint. Vous avez reçu l’Esprit-Saint qui vous a fait découvrir l’amour de Dieu pour tous ses enfants et l’amour de la Parole. Les premiers temps, on disait que vous les charismatiques, vous aviez toujours sur vous une Bible, le Nouveau Testament… Vous le faites encore aujourd’hui ? [la foule] Oui ! Je n’en suis pas très sûr ! Sinon, retournez à ce premier amour : avoir toujours en poche, dans le sac, la Parole de Dieu. Et en lire un passage. Toujours avec la Parole de Dieu.
Vous, peuple de Dieu, peuple du Renouveau Charismatique, faites attention à ne pas perdre la liberté que l’Esprit Saint nous a donnée. Le danger pour le Renouveau, comme le dit souvent notre cher Père Raniero Cantalamessa, c’est celui de l’organisation excessive : le danger de l’organisation excessive.
Oui, vous avez besoin d’organisation, mais ne perdez pas la grâce de laisser Dieu être Dieu ! «Toutefois, il n’y a pas de plus grande liberté que de se laisser guider par l’Esprit, en renonçant à vouloir calculer et contrôler tout, et de permettre à l’Esprit de nous éclairer, de nous guider, de nous orienter, et de nous conduire là où il veut. Il sait bien ce dont nous avons besoin à chaque époque et à chaque instant. On appelle cela être mystérieusement féconds ! » (Exhort. ap. Evangelii gaudium, n. 280).
Un autre danger est celui de devenir des ‘‘contrôleurs’’ de la grâce de Dieu. Tant de fois, les responsables (je préfère le nom de ‘‘serviteurs’’) d’un groupe ou d’une communauté deviennent, peut-être sans le vouloir, des administrateurs de la grâce, décidant qui peut recevoir la prière d’effusion ou le baptême dans l’Esprit et qui, au contraire, ne le peut pas. Si certains agissent ainsi, je vous prie de ne plus le faire, de ne plus le faire ! Vous, vous êtes dispensateurs de la grâce de Dieu, et non contrôleurs ! N’érigez pas de douane à l’Esprit-Saint !
Dans les Documents de Malines, vous avez un guide, un parcours sûr pour ne pas vous tromper de chemin. Le premier document est : Orientation théologique et pastorale. Le second est : Renouveau Charismatique et Œcuménisme, écrit par le Cardinal Suenens lui-même, grand protagoniste du Concile Vatican II. Le troisième est : Renouveau Charismatique et service de l’homme, écrit par le Cardinal Suenens et l’Évêque Helder Camara.
Voici votre parcours : évangélisation, œcuménisme spirituel, soins des pauvres et des nécessiteux, et accueil des marginalisés. Et tout cela sur la base de l’adoration ! Le fondement du renouveau, c’est adorer Dieu !
On m’a demandé de dire au Renouveau ce que le Pape attend de vous.
La première chose est la conversion à l’amour de Jésus qui change la vie et fait du chrétien un témoin de l’Amour de Dieu. L’Église s’attend à ce témoignage de vie chrétienne et l’Esprit-Saint nous aide à vivre la cohérence de l’Évangile par notre sainteté.
J’attends de vous que vous partagiez avec tous, dans l’Église, la grâce du Baptême dans l’Esprit Saint (expression qui se lit dans les Actes des Apôtres).
J’attends de vous une évangélisation avec la Parole de Dieu qui annonce que Jésus est vivant et aime tous les hommes.
Que vous donniez un témoignage d’œcuménisme spirituel avec tous ces frères et sœurs des autres Églises et communautés chrétiennes qui croient en Jésus comme Seigneur et Sauveur.
Que vous demeuriez unis dans l’amour que le Seigneur Jésus nous demande pour tous les hommes, et dans la prière au Saint-Esprit pour arriver à cette unité, nécessaire en vue de l’évangélisation au nom de Jésus. Rappelez-vous que « le Renouveau Charismatique est par sa nature même œcuménique… Le Renouveau Catholique se réjouit de ce que l’Esprit-Saint réalise dans les autres Églises » (1 Malines 5, 3).
Rapprochez-vous des pauvres, des nécessiteux, pour toucher dans leur chair la chair blessée de Jésus. Rapprochez-vous, s’il vous plaît !
Cherchez l’unité dans le Renouveau, parce que l’unité vient du Saint-Esprit et naît de l’unité de la Trinité. La division, de qui vient-elle ? Du démon ! La division vient du démon. Fuyez les luttes internes, s’il vous plaît ! Qu’il n’y en ait pas entre vous !
Je veux remercier l’ICCRS et la Catholic Fraternity, les deux organismes de Droit Pontifical du Conseil Pontifical pour les Laïcs au service du Renouveau mondial, engagés à préparer la rencontre mondiale pour les prêtres et les évêques qui se tiendra en juin, l’année prochaine. Je sais qu’ils ont décidé de partager même le bureau et de travailler ensemble en signe d’unité et pour gérer au mieux leurs ressources. Je m’en réjouis beaucoup. Je veux aussi les remercier parce qu’ils organisent déjà le grand jubilé de 2017.
Frères et sœurs, souvenez-vous : adorez Dieu le Seigneur ; c’est cela le fondement ! Adorer Dieu. Cherchez la sainteté dans la nouvelle vie de l’Esprit-Saint. Soyez dispensateurs de la grâce de Dieu. Évitez le danger de l’organisation excessive.
Sortez dans les rues pour évangéliser, en annonçant l’Évangile. Souvenez-vous que l’Église est née ‘‘en sortie’’, ce matin de Pentecôte. Rapprochez-vous des pauvres et touchez dans leur chair la chair blessée de Jésus. Laissez-vous guider par l’Esprit-Saint, avec cette liberté ; et, s’il vous plaît, n’emprisonnez pas le Saint-Esprit ! Avec liberté !
Cherchez l’unité du Renouveau, unité qu’il vient de la Trinité !
Et je vous attends tous, charismatiques du monde, pour célébrer, ensemble avec le Pape, votre grand Jubilé, lors de la Pentecôte de 2017, sur la Place Saint Pierre ! Merci !



Le 2 février 2014

La sortie de la dernière messe avant le début des travaux de restauration intérieurs de la chapelle